Temps de lecture : 13 minutes.

Créer sa marque :
8 clés pour réussir votre branding

Benjamin <br>Fecomme

Benjamin
Fecomme

Expert Ecommerce

marque persona branding
Temps de lecture : 13 minutes

Chez Faros, de jeunes marques principalement positionnées dans le vêtement et textile nous contactent afin de les accompagner sur des campagnes d’acquisition de trafic. Elles ont pour principal objectif de déployer une stratégie de growth hacking qui dynamiserait rapidement la quantité de visiteurs d’un site web.

Bien évidemment, la croissance d’une entreprise passe indubitablement par la recherche de leads, la visibilité de vos produits ou services et leur découverte. De même, comment s’affranchir de stratégies créatives dans une politique d’activation afin d’apporter de réels progrès dans la réalisation, l’optimisation et la mesure des objectifs des entreprises ?

Cependant, les étapes suivantes de votre entonnoir vont dépendre paradoxalement bien davantage de tout le travail que vous aurez réalisé en amont. Ce travail, c’est la définition même de votre image de marque, de l’identité / l’ADN de votre entreprise. Il est donc indispensable que vous vous posiez les bonnes questions, rapidement, concernant votre marque et son positionnement idéologique, visuel et marketing.

Tout cela peut vous paraître d’une évidence certaine, voire une vérité de La Palice, mais encore trop d’entrepreneurs naviguent à vue, forts de leur enthousiasme mais sans chercher de véritables réponses à ces questions fondamentales.

Nous développerons donc ci-dessous les clés nécessaires pour façonner votre Branding, et ainsi offrir lisibilité et cohérence à votre entreprise.

Soyez clairs et transparents pour votre cible. Si vous vous êtes lancé corps et âme dans votre business, n’ayez crainte, vous pouvez encore, et continuellement, travailler et retravailler votre image avec une essence majeure : le développement et le maintien de la réputation globale de votre image de marque.

Définissez votre buyer persona

Vous souhaitez commercialiser un produit ou un service, c’est parfait !

Cependant, la première question à vous poser est la suivante : Quels sont les clients, ou plus précisément typologies de clients, les plus réceptifs à votre offre ? Ceux auprès de qui vous pourriez vendre le plus aisément. Car il faudra vous y faire, les produits et services offerts par votre marque ne raisonneront pas auprès de tout le monde.

Votre offre devra répondre à un besoin, qu’il soit niché ou plus largement diffusé. Et ce besoin est formulé par ce qu’on appelle communément en marketing votre buyer persona. Le Buyer persona, c’est la fiche d’identité de votre cible prioritaire.

Peut-être trouvez vous cette injonction quelque peu évidente, mais il est toujours bon de la rappeler car toute votre stratégie de communication et votre branding seront déterminés par votre cible ! Votre message devra séduire tous ces potentiels clients que vous aurez identifiés, et sera véhiculé par les canaux les plus capables de les toucher selon leurs comportements.

C’est aussi en matérialisant votre persona marketing que vous pourrez mieux orienter le développement de vos produits.

Pour déterminer le portrait de votre audience :

  • Données démographiques : âge / sexe / localisation / statut familiale / niveau d’éducation
  • Données socio professionnelles : Statut / Niveau de Poste / Secteur d’activité / revenu moyen
  • Hobbies : centres d’intérêts / Passions / Pages suivies / Sports pratiqués / Activités culturelles
  • Niveau de valeurs : Préoccupations / valeurs / Points de vue / Engagement / Niveau de politisation
  • Réseaux d’influences : Médias / Prescripteurs / Réseaux Sociaux / Événements
  • Processus d’activation : décisions / cycles d’achats / Obstacles
marque persona branding

Pour déterminer votre buyer persona, vous pouvez également utilisée la matrice ci-dessus, qui requiert de s’intéresser d’encore plus près à la psychologie de votre target. Une série de caractéristiques et déterminismes, telle que les besoins, les motivations, les frustrations, les traits de personnalité et même un prénom, vient enrichir son profil pour mieux comprendre par la suite les groupes identifiés et leurs besoins.

N’oubliez pas que c’est une matrice fonctionnelle, et que même sur un secteur de niche, vous attirerez parfois des clients que vous n’aviez pas envisagés.

Etudiez la concurrence

La deuxième étape consiste à benchmarker, c’est à dire étudier la concurrence.

Etude de marché - Agence Faros

Et en préambule, retenez simplement cette citation : «  Qui connaît son ennemi comme il se connaît, en cent combats ne sera point défait » (l’art de la Guerre).

Nous vous souhaitons d’avoir un jour l’idée, le concept, le produit ou le service parfait. Celle ou celui qui vous affranchira de toute contrainte concurrentielle (ou tout du moins pour un temps). Cependant, dans 99,9 % des cas, vous évoluerez au sein d’un environnement soumis à des antagonismes. Nous vous recommandons vivement d’observer très attentivement et d’analyser ces marques ou entreprises déjà établies et connues de votre marché cible.

Pour déterminer vos concurrents digitaux, commencez par utiliser les requêtes relatives à votre secteur d’activité. Ces recherches vous mèneront directement sur le site web des concurrents, des articles de Blog, des annuaires, des espaces de discussions, etc.

Analysez ensuite leur positionnement selon les produits, les prix, la proposition de valeur, le merchandising, le service client, et la stratégie commerciale.

Catégorisez ces concurrents selon vos propres critères et déterminez si leur présence sur le marché vous impacte directement ou indirectement dans vos relations commerciales.

Cette étape est essentielle car c’est elle qui vous permettra de répondre à la question : « Pourquoi moi plutôt qu’un autre ». Affinez votre Branding en vous démarquant de la concurrence, et communiquez distinctement sur ce qui vous différencie des autres et vous permet de répondre avec plus d’efficience aux besoins de vos clients. Car n’oubliez pas qu’au delà de votre propre prise de conscience, il est surtout important de travailler votre propre positionnement et de le faire connaître.

Le conseil Faros qui vous veut du bien : L'analyse SWOT est une approche marketing largement répandue pour mesurer la stratégie de votre entreprise et déterminer les clés de son succès. Elle croise des données internes et externes à votre entreprise, selon 4 critères : Forces et Faiblesses (ressources internes), Opportunités et Menaces (environnement et conjoncture extérieurs). Si la concurrence peut incarner une potentielle menace, une insatisfaction de la clientèle à son égard peut représenter pour vous une réelle opportunité. 

Élaborez votre proposition de valeurs et votre vision de marque

Lors de la phase de démarrage de votre structure, vous n’êtes pas encore clairement identifié et vos leads doivent apprendre à vous connaître. C’est ce qu’on appelle communément la phase de découverte.

Vous vivez votre entrepreneuriat de l’intérieur, au quotidien, donc vous connaissez parfaitement les valeurs et la vision portées par votre entité. Mais les destinataires de votre message ont peu de temps et d’attention à vous offrir car déjà extrêmement sollicités par les annonceurs. Il vous faudra donc être précis, concis et surtout lisible.

L’identité de votre marque débute avec votre positionnement, c’est à dire la place qu’occupe ou devra occuper l’entreprise dans l’esprit des consommateurs par rapport aux concurrents, ou comment l’entreprise est ou sera perçue sur le marché par ces mêmes consommateurs. Cette phase de réflexion est absolument cruciale dans la conception de votre Branding et de votre image de marque.

Vous l’aurez compris, si votre vision de marque est différente de la perception qu’en ont les consommateurs, vous aurez raté votre communication.

Value Proposition - Agence Faros

Commencez donc par donner une teinte, une couleur, un ton à votre marque. C’est ce qui viendra nourrir votre prise de parole.

Prenez une feuille vierge, et inscrivez-y tous les mots ou expressions que vous aimeriez voir associés à votre « bébé ». Lâchez vous, soyez inventifs et audacieux, et profitez de cet exercice de Branding très amusant. Vous devez ainsi attribuer des traits de caractère à votre marque en utilisant des adjectifs comme jeune, anticonformiste, branché, communautaire, etc.

Votre positionnement repose aussi sur votre proposition de valeurs, c’est à dire la façon dont vous répondez aux besoins des clients, et ce de manière qualitative, logistique, économique ou même éthique. Comme vu lors de l’analyse de la concurrence, rendez votre proposition différenciante et cherchez comment valoriser vos avantages concurrentiels. Faites absolument ressentir vos forces, plus que vos faiblesses et insistez bien sur celles-ci.

Pour formuler votre positionnement, complétez facilement cette rhétorique :

Nous offrons - produit ou service - pour - marché ciblé - afin de - proposition de valeurs -.
Contrairement à - environnement concurrentiel - , nous - forces et avantages concurrentiels -.

Il ne s’agit évidemment pas d’un manifeste, mais d’une inspiration qui, reformulée, pourra être incorporée au message de votre marque.

N’oubliez pas que votre positionnement et votre proposition de valeurs disposent d’une haute valeur symbolique puisqu’ils traduisent des engagements, des promesses envers vos clients. C’est une véritable relation de confiance qui se tisse avec le temps, mais qui peut rapidement s’étioler si vous ne répondez pas ou plus à votre proposition de valeurs.

Par exemple, si vous produisez des vêtements plus éthiques et responsables en vue de mieux respecter l’environnement mais aussi vos consommateurs, vous devez proposer des vêtements qui durent dans le temps, conçus à partir de matières naturelles voire organiques.

C’est tout votre business model qui est conditionné par votre positionnement, jusque dans l’expérience consommateur (UX). Par exemple, offrez à vos prospects la possibilité de compenser le bilan carbone de leur panier en faveur d’une association environnementale.

Choisissez le naming dont on se souvient

Après avoir donné du corps et de la personnalité à votre marque, à l’aide de mots, d’images et de concepts, il est grand temps de lui trouver un nom.

Naming Faros

Dans le cadre d’une association plurielle, comme pour de futurs parents, vous rencontrerez parfois des divergences entre associés.

Mais pas de panique, le consensus doit primer.

Enlevez-vous une certaine pression car le Branding d’une marque ne repose pas que sur son seul nom, mais aussi et surtout sur sa proposition de valeurs, son positionnement médiatique ou encore sa réputation.

Mais en tant que créateur, le nom de votre entreprise sera certainement la première grande décision que vous prendrez, car elle est engageante.

Du choix de naming dépendront votre charte de votre logo, l’achat de votre nom de domaine (attention aux disponibilités : https://www.nom-domaine.fr/verifier.html), le dépôt de votre marque à L’INPI, ou encore vos comptes Social Media.

Si vous êtes en peine avec votre inspiration, vous pouvez toujours avoir recours à des générateurs gratuits à partir d’un mot clef. Shopify vous permet ainsi de générer des noms d’entreprises, mais également des noms de domaine.

Pour être tout à fait transparents, nous ne recommandons pas la pertinence de ces algorithmes et vous conseillons davantage un brainstorming à partir des directions suivantes :

  • Inventez complètement un mot, un concept comme la marque de vêtements durables Advari, que nous accompagnons dans toute sa stratégie digitale.
  • Utilisez une métaphore, un soupçon de storytelling, comme pour l’Agence Faros, en référence à l’île du Phare d’Alexandrie qui a guidé des siècles durant les commerçants du Monde.
  • Décrivez littéralement votre entreprise ou votre produit pour booster le SEO de votre entreprise.
    Exemple : Iphonepascher
  • Transformez un mot en retirant, en ajoutant ou en modifiant certaines lettres, mais en conservant une sonorité équivalente comme Tchungle (Jungle).
  • Utilisez un acronyme : H&M (Hennes & Mauritz)
  • Associez la valeur de plusieurs mots : Pinterest (pin interest)
  • etc …

Pensez à vérifier gratuitement la disponibilité de votre nom par rapport à une dénomination sociale ou un nom commercial sur la base de données data.inpi.fr.

Le nom de votre marque doit être cohérent par rapport à votre positionnement, mais également par rapport à votre persona marketing et votre marché.

Par exemple, si votre marché unique est la France, et que vous n’avez pas pour ambition de vous exporter, alors privilégiez un naming francisé.

De même, votre nom de marque doit inspirer votre cible qui doit alors s’identifier et se l’approprier. La marque de lingeries menstruelles CherieLouve, que nous accompagnons, se veut être l’étendard de la femme affirmée, bien dans son corps et sa culotte, et portée par la sensualité de la femme moderne. Le Branding est parfaitement identifié et le pari est donc réussi.

Pour vous aider, sachez simplement que la tendance est aux noms courts et aux consonnes peu utilisées comme le X, W, Y, Z. Encore une fois, ce ne sont que des tendances et une marque comme « Le Slip Français » s’est bien affranchie de ces mouvements. Votre domaine d’activité est également essentiel puisque ces tendances s’appliquent notamment aux start-up, entreprises tech et digitales.

Une fois le naming trouvé, celui que vous estimez en capacité de marquer durablement vos audiences, mettez le à l’épreuve de votre entourage. Assurez-vous ainsi qu’il véhicule parfaitement votre image de marque, qu’il ne possède pas d’autre sens ou une signification cachée (dans une autre langue par exemple) ou qu’il n’est pas trop proche d’un autre nom qui pourrait malencontreusement vous échapper.

Formulez un slogan accrocheur

Le Slogan, c’est la signature de votre marque. Il se résume à une expression concise mais capable de capter une attention voire d’infiltrer durablement la matière grise. Ce slogan peut alimenter votre brand content (contenu de marque), être intégré à votre social bio, sur la bannière de votre site web ou tout autre élément de communication.

Slogan Branding

Votre slogan, de par son contenu, son caractère, sa tonalité, doit parfaitement refléter votre image de marque puisqu’il en est d’ailleurs l’un des principaux artisans.

Cependant, le Slogan est un élément évolutif, déclinable qu’il est plus aisé de modifier ou de transformer que le naming, la charte graphique ou le logo.

Si vous enrichissez votre proposition de valeur, ou si vous ajustez votre positionnement, vous pouvez changer votre slogan sans réelles contraintes.

De grandes marques de la distribution (Pepsi pour ne citer qu’eux) ont parfois employé plus de 30 slogans au cours des dernières décennies.

Comme pour le nom de votre entreprise, ne comptez pas sur des générateurs de slogans pour illuminer votre branding, mais plutôt sur des outils de brainstorming pour stimuler votre créativité. Un outil comme Bubbl.us vous permet de confectionner facilement des cartes mentales et en plus gratuitement.

On ne le redira jamais assez mais :

  • Pensez à votre public cible et ses codes
  • Faites ressentir votre positionnement marketing
  • Cernez l’élément clé de votre proposition de valeur
  • Jouez sur le rythme et les rimes pour plus d’impact
  • Soyez original et créatif
  • Limitez votre slogan à 6 mots maximum

Imagez votre marque avec un logo impactant

Le logo, c’est en quelque sorte la photo d’identité de votre entreprise, la possibilité de mettre un « visage » sur un nom de marque.

Logo Branding

La dimension graphique d’un logo est souvent vaste puisque composée de formes, de couleurs, de caractères, et impose souvent le recours d’un graphiste en Freelance (Malt est une excellente plateforme de mise en relation), ou d’une agence de Branding / Communication qui développera votre univers de façon plus globale et verticale.

En préambule, sachez qu’un graphiste en freelance vous facturera entre 200 et 500 euros par jour en moyenne pour réaliser cet élément incontournable de votre charte graphique et visuelle. Comptez donc environ 1500 euros lorsqu’une agence vous en coûtera probablement le double.

Cependant, une agence de communication vous assurera de nombreuses retouches et un livrable final à même de vous satisfaire pleinement. Leur réputation, la satisfaction client et leurs réseaux d’intervenants compétents sont des marqueurs de sureté pour vous, sans compter leur approche marketing plus évoluée qui inclut souvent un benchmark concurrentiel et un design pensé pour sensibiliser au mieux votre buyer persona.

N’oubliez jamais que créer sa marque découle d’une motivation très intime et personnelle, mais ne peut s’affranchir d’une pensée forte pour vos futurs clients, en gardant un œil attentif sur vos voisins.

Le logo impose des standards de qualité, de résolution et surtout une grande liberté de création.

Assurez-vous par avance, avant de contractualiser la production de votre logo, que le prestataire s’engage à vous fournir plusieurs ébauches artistiques, et à accepter un nombre certains de révisions absolument nécessaires.

Comme pour l’écriture d’un scénario, la réalisation d’un logo peut parfois imposer de nombreuses retouches et ajustements.

De même, un logo est décliné et déclinable en plusieurs formats (favicons, réseaux sociaux, site web, impressions, bannières, etc.). Ne lésinez pas donc pas sur le rendu des détails, de la plus petite à la plus grande échelle ! Votre logo doit rester qualitatif et reconnaissable.

Pour votre marque, nous vous recommandons deux versions incarnant votre identité visuelle : Lorsque le nom de marque ne peut apparaître distinctement, optez pour un symbole ou une lettre.

Si votre marque est encore nouvelle, nul besoin de choisir entre une icône et un mot ; vous pouvez utiliser les deux. Cela vous facilitera la création d’un logo pouvant conserver sa lisibilité une fois rétréci et mettant clairement en avant votre nom de marque. Les équipes Marketing de Vinted, par exemple, utilise le V lorsque le nom de marque complet ne peut être affiché comme sur le favicon ou l’application mobile.

Enfin, un logo est une création artistique réglementée par des droits de la propriété intellectuelle : les fameux droits d’auteur. Pour faire l’exploitation et la représentation de votre logo, convenez d’une cession formelle de ces droits, sur tous les territoires ainsi qu’une durée suffisamment longue.

Trop peu d’entreprises pensent à se faire céder ces droits, ce qui ne pose généralement aucun problème admettons le. Mais, comme tout bon chef d’entreprise, gouverner c’est prévoir, alors ne faites pas l’impasse sur ces formalités législatives et propulsez votre marque sur les meilleurs rails.

Choisissez une charte graphique qui vous ressemble

Dans la création de votre marque, et donc de votre image de marque, nous venons d’aborder l’élément central de votre charte graphique : le logo.

Cependant, votre charte graphique comprend l’ensemble des éléments qui définissent l’identité visuelle d’une marque, c’est à dire vos cartes de visites, flyers, bannières, site internet, créatives pour les réseaux, call to action, plus globalement tous les éléments qui permettront à vos leads et clients de vous identifier.

Deux éléments notables vont encadrer l’ensemble de votre identité visuelle :

  • Les couleurs
  • Les typographies

N’oubliez pas que les couleurs possèdent des propriétés, leur attribuant ainsi certaines valeurs et diffusant ainsi certaines informations. Parfois, une profession entière peut être affiliée à un code couleur comme le jaune pour les électriciens ou le bleu pour les plombiers.

Un benchmark rapide de votre marché vous permettra d’identifier rapidement le positionnement de votre filière ou de vos concurrents. Le retail du sport, par exemple, s’appuie de plus en plus sur un code couleur bleu, codification presque « imposée » par Décathlon qui a ensuite été reprise par Private Sport Shop.

Lorsqu’une couleur normalise une filière, un marché, vos prospects ne seraient pas dépaysés par une identité visuelle qui se rapprocherait de cette norme. Cette stratégie est rassurante pour vos clients puisqu’ils sont inconsciemment familiarisés.

Cependant, à l’inverse, il vous sera alors plus difficile de faire sortir votre entreprise du lot, de vous démarquer et donc d’imprégner durablement vos leads.

Deux outils peuvent se révéler très utiles afin d’inspirer votre charte graphique :

  • ColorZilla est une extension Google Chrome vous permettant d’identifier simplement à l’aide d’une pipette toutes les couleurs présentes sur les sites de votre navigateur web. Si vous appréciez tout particulièrement la charte graphique d’un site web, vous pourrez alors enregistrer la charte couleurs de celui-ci.
  • Dans la même veine, Fonts Ninja relève toutes les polices d’écritures présentes dans votre navigateur Google Chrome.

Racontez votre marque sur les bons réseaux

Social Media Agence Faros

Le positionnement de votre marque est donc en place et vous disposez maintenant de tous les outils nécessaires pour la raconter visuellement. Il reste maintenant à définir et activer votre prise de parole, le message qui la caractérise et la scène sur laquelle vous la porterez.

Si le sujet est vaste et mériterait un article à part entière (on y travaille !), retenez simplement que tous les outils qui portent votre Branding jusqu’à présent influenceront d’une façon ou d’une autre votre stratégie de marque et la communication qui en est faite.

En effet, le positionnement de votre marque, relatif aux points exposés précédemment, conditionnera fortement votre prise de parole sur les différents médias. Exprimez votre Branding d’une seule voix sur différents supports et en cohérence absolue avec votre proposition de valeurs.

Votre marque se raconte en vidéos, en photos, en motion design, en illustrations, et bien entendu en textes. Tous ces éléments vont alimenter votre identité de marque et faire résonner votre branding dans l’esprit de vos targets. Appuyez-vous sur votre charte graphique existante et un ton qui vous représente fidèlement.

Dans l’univers digital, une marque façonne son image en grande partie sur les réseaux sociaux. Cependant, tenez compte de leur singularité, leurs codes, leur usage et leurs utilisateurs. Facebook n’est pas Instagram, dont l’utilisation diffère d’ailleurs foncièrement d’un Linkedin porté sur les connexions B2B.

Votre message est fortement impacté par le réseau qui le porte puisqu’il dispose non seulement de ses lecteurs mais également de sa propre grille de lecture.

Social Media Agence Faros

Déterminez donc stratégiquement les canaux de diffusion de votre Branding en fonction de votre buyer persona. Trop de marques se positionnent sur des réseaux non-pertinents, et peinent ensuite à se construire une communauté ou à avoir un fort taux d’engagement.

Des millenials préoccupés par les enjeux climatologiques ou des professionnels du bâtiment ne seront pas nécessairement présents sur les mêmes réseaux.

L’audience Facebook a très largement vieillie ces dernières années, au profit des quadra, quinqa voire sexagénaires.

Pour les annonceurs, Facebook est devenu un canal principalement informatif et de Service client.

Instagram dispose d’une audience plus jeune et plus féminine. Privilégiez les visuels, les looks, les vidéos en format vertical et apprivoisez petit à petit les codes de son algorithme.

Le principal langage de Twitter, c’est les caractères. Les marques profitent de sa large communauté pour engager sur des thématiques humoristiques (les mèmes) ou activer par le biais d’actions sociales ou environnementales.

Twitter est un terrain de jeu parfois très léger, parfois idéologique.

Plus d'articles similaires

S'abonner à notre Newsletter

Pour recevoir par email toute l’actualité du digital
La protection des données nous tient à coeur. Agence Faros utilise les informations que vous fournissez
afin de vous proposer du contenu pertinent et les dernières actualités du digital et nos produits et services.
De plus vous pouvez vous désinscrire de nos communications à tout moment.